Le Front pour le Départ de Macky avertit : “ce régime enterre ce qu’il restait du suffrage universel”

0
41
Front por le Départ de Macky

Après les nombreuses violations du processus électoral :

  • Modifications unilatérales tous azimuts, du code consensuel de 1992, acquis au prix de longues luttes.
  • Emprisonnement des candidats à la présidentielle
  • Désorganisation des élections législatives du 30 juillet 2017 (cfle mémorandum de la plateforme de Paris) et la rétention de 19.700 cartes d’électeurs (chiffre des autorités consulaires en France)
  • Agressions sauvages des militants de l’opposition par des nervis le 11 novembre 2018 à Paris, devant les forces de l’ordre françaises

Macky Sall continue à porter atteinte au droit de vote des citoyens sénégalais pourtant consacré par la constitution. Il impose, à trois mois de l’élection présidentielle prévue le 24 février 2019 :

  • Unenouvelle carte électorale en s’adossant sur un fichier dont il est seul détenteur
  • La violation du code électoral en son article L53, en imposant en France à 13.823 électeurs, un changement de bureau de vote, distants de 50 kilomètres et informer les concernés.

Cette énième forfaiture enterre ce qui restait sous son magistère, du suffrage universel en vigueur au Sénégal depuis 1948.

Dorénavant, il ne permet plus qu’à son clan de procéder à un simulacre d’élection qui le consacrerait monarque.

Aujourd’hui, tout démocrate est interpellé pour la restauration des valeurs qui fondent la République.

A ne rien faire, le Sénégal dérivera inéluctablement vers le chaos dont sa tradition électorale l’a préservé jusqu’à présent.

Le cadre unitaire de l’opposition autour du Front pour le Départ de Macky (FDM) appelle au sursaut et lance un appel à toutes les forces vives de notre nation, aux démocrates d’ici et d’ailleurs à s’opposer à l’affaissement programmé de notre démocratie par Macky Sall et son régime autocratique.

Le FDM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here