Lettre ouverte à son excellence Macky Sall Président de la république du Sénégal

0
153

Lettre ouverte à son excellence Macky Sall, Président de la République du Sénégal

Monsieur le Président de la République, pour la deuxième fois de ma vie je me suis arrêtée pour écouter calmement et attentivement le discours d’un Président de la République. Mon premier fut à votre élection. Ce premier discours m’avait animé d’espoir ce deuxième discours du 31 Décembre 2018 a réveillé en moi un sentiment de plus en plus grandissant de colère et de déception.
Monsieur le Président de la République, je suis jeune, Monsieur le Président de la République je connais le calvaire des concitoyens, Monsieur le Président je suis sensible à la douleur des malades, Monsieur le Président je suis sensible aux difficultés relatives à l’entrepreneuriat, Monsieur le Président de la République j’ai été sensible à vos sentiments affectifs, Monsieur le Président de la République je suis sensible à toutes les difficultés de mon Sénégal.
Monsieur le Président, ceci est juste une manière de vous dire que j’ai été sensible à tout ce que vous avez dit, à vos gestes empathiques… mais Monsieur le Président je ne voulais pas d’un bilan partisan en vue des élections; je voulais si cela ne pouvait manquer d’un bilan global, objectif et sincère.
Monsieur le Président de la République, j’aurai voulu qu’à défaut d’éviter de parler du PSE 2 que vous nous parliez d’un PSE qui ne serait pas une répétition du programme de vos opposants.
Monsieur le Président, le temps est notre patrimoine oui mais la santé et l’éducation le sont encore plus.
Monsieur le Président de la République, c’est vrai; il y a de nouveaux logements à l’université mais à quel coût? Monsieur le Président, en parlant de l’enseignement supérieur pourquoi vous n’aviez pas parlé de nos morts? Pourquoi vous n’aviez pas parlé de ces jeunes gens qui ont été chassés des écoles privées? Pourquoi vous n’aviez pas parlé de la régression du niveau des élèves et étudiants ?
Monsieur le Président qui sont ces 300000 enfants qui ont rejoint les classes? Ou sont construites ces 10000 salles de classe?
Monsieur le Président de la République, pourquoi les malades peinent à accéder au soin malgré la CMU? Pourquoi a-t-elle des limites?
Monsieur le Président, pourquoi vous n’êtes pas revenu sur le Pétrole, le gaz et les Accords de Partenariat Economique (APE) ?
Monsieur le Président de la République du Sénégal ( de notre cher Sénégal) pourquoi vous n’aviez pas parlé du parrainage? Pourquoi la démocratie devrait-elle subir un tel coup?
Monsieur le Président, vous aviez été le Premier Président de la République auquel j’ai eu à contribuer à son élection mais aujourd’hui j’ai mal au plus profond de moi quand je vois ce qui se passe dans ce pays.
Monsieur le Président, j’ai tiré en longueur dans les récriminations et pourtant j’en ai pas fini mais je suis sûre que des jeunes comme moi il y en aura qui auront été sensibles à ce que vous aviez dit et fait et qui feront leurs contributions d’une manière ou d’une autre.
Monsieur le Président de la République, Gardien de nos institutions, son excellence Macky Sall, je vous prie de vous mettre face à votre jeunesse et de nous tenir ce langage de vérité qui tiendra compte de la réalité sur la situation sociale et économique du pays, d’ouvrir un débat et de prendre note des solutions proposées et cela de ce jeune communément appelé ”Boudioumane” à ce haut cadre.
Monsieur, je vous prie de demander à vos partisans de ne pas verser leurs insultes sous mes écrits et de comprendre que c’est un jeune avec des droits comme eux qui les a produits. Je ne suis ni dans le ”Dagasanté” ni dans l’indiscipline. Je suis juste inquiétée par mon Sénégal.

Recevez mes salutations les plus respectueuses Monsieur le Président de la République!
Mes meilleurs vœux.

Yaye Fatou Sarrm

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here