Soyons vigilants et lucides… dans un mois, un autre président et de nouveaux combats pour et contre lui nous attend ( par Aguibou Diallo )

0
86

A vous les naïfs.
Il ne sert à rien d’interpeller la conscience morale de la France. Lui donnant crédit de sa supposée posture de chantre de la démocratie. La france n’est et n’a jamais été démocratique. Comme vous, sénégalais, les français sont soumis au diktat de la technocratie, quand vous, vous devez subir les lubies d’une oligarchie, à la vocation de négriers certifiés conforme à la volonté du nouvel ordre mondial.
Cette France que d’aucuns apostrophent, par sensiblerie larmoyante, patrie des droits de l’homme ou grande démocratie font du déni de réalité. C’est cette France qui édifie des centres de rétention, sans aucune base légale, au regard de la déclaration universelle des droits de l’homme, pour y parquer des “migrants”. Cet artefact qui insinue la négation de l’humain qui se cache derrière le statut de l’être. La france a transmis le système électoral aux africains de locution française, avec tous ses avatars, bourrage d’urine et falsification de pv. Rappelez vous des crises au ps et à l’ump, la première mettant en joute fratricide Ségolène et Martine en 2008, tandis qu’ en 2012, dans la seconde crise Copé et Fillon, en sus de l’affaire bygmalion, s’accusaient de tous les pêches d’Israël.
Les sénégalais sont seuls garants de leurs suffrages, ils ne doivent rien attendre des puissances étrangères.
Quant aux médias domestiques qui jouent aux hérauts de la forfaiture mackyste, qu’ils gardent bien en tête que Macky a un destin judiciaire post presidentiel, qui ne fait l’ombre d’aucun doute. Leur persistance à ce jeu pernicieux leur vaudra complicité de crime contre la démocratie sénégalaise.
Un deuxième tour s’impose inéluctablement. Ne cédons pas aux oripeaux de l’engeance, notre stoïcisme, quoique symptomatique d’une lâcheté morbide, nous a permis de survivre aux affres du Macky, dans ce septennat qui nous a semblé interminable.
Notre inclination naturelle et, par moment obsessionnelle, pour la paix nous a permis de le battre à son propre jeu. Le fort taux de participation, en dépit de tout le stratagème déployé, tout le processus électoral durant, est la preuve par mille que la volonté populaire ne se brise pas aussi facilement dans les récifs de la manipulation des mal pensants du pouvoir autocrate.
Soyons vigilants et lucides…dans un mois, un autre président et de nouveaux combats à engager pour et contre lui.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here